La face cachée des plantes

La vie est pleine de changements et de surprises, et parmi les changements auxquels nous assistons tous mais sans en être conscients, c’est le changement de la nature en fonction des saisons !

En commençant par une graine et en terminant par des fleurs ! Toute une histoire passionnante à découvrir ! D’ailleurs, aujourd’hui j’ai choisi de vous parler de la vie des plantes et des fleurs ! De la naissance à la vieillesse ! Et oui, tous comme les humains et les animaux, les fleurs et les plantes aussi vieillissent ! C’est ce que vous allez découvrir à travers cet article !

Donc au programme : Les étapes de la croissance des plantes !

Vous êtes prêts à faire des découvertes ?

Parfait alors allons y !

1-     Petite introduction pour découvrir le monde des plantes :

En dehors de la multiplication végétative, les étapes de la vie d’une plante à fleurs sont :

  • La germination,
  • Le développement de l’appareil végétatif, ce qui veux dire : Les racines, les tiges ainsi que les feuilles !
  • La croissance
  • La floraison
  • La pollinisation
  • La fructification

Tout comme les animaux, les plantes sont sujettes au vieillissement et à la mort !

En fonction de leur durée de vie, on distingue des plantes annuelles, qui on le cycle de vie d’une année, des plantes bisannuelles : Ceux qui ont le cycle de vie de deux années, ainsi que des plantes vivaces, ce qui veut dire les plantes qui ont un cycle de vie étalé sur plus de deux an

2-     L’Univers des plantes : Les plantes annuelles, bisannuelles et vivaces :

 

-      Les plantes annuelles :

Chez les plantes annuelles, le cycle de vie c’est-à-dire : Depuis la graine qui a donné naissance à la plante jusqu’à la production de nouvelles graines, est étalé sur une seule année.

Une fois les graines dispersées, la plante meurt, et dans ce cas, les graines permettent de se protéger du passage à la mauvaise saison !

Pendant l’hiver, les graines adoptent un mode de vie ralenti et ne germent que lorsque reviennent des conditions favorables, en particulier une température suffisante !

Toutefois, certaines graines, comme celles du pommier (les pépins de pomme), doivent obligatoirement subir le froid de l’hiver pour acquérir la capacité à germer lors du retour des conditions favorables !

Le savez vous ?

Il est cependant possible de les traiter par le froid pour obtenir artificiellement leur germination ! En outre, chez certaines plantes, comme certaines variétés de blé, la floraison n’est possible que si la graine a été exposée au froid !

-      Les plantes bisannuelles :

Pour la plante bisannuelle, il n’y a pas de floraison la première année et la plante accumule des réserves dans un organe spécialisé, comme un bulbe ou un tubercule !

Pendant l’hiver, cet organe adopte un mode de vie ralenti, et ne reprend son activité qu’au retour de conditions favorables ! Les bourgeons que comportent ces organes, se développent alors en utilisant les réserves accumulées l’année précédente jusqu’à ce que l’appareil végétatif soit suffisamment développé pour que la photosynthèse le rende autonome !

C’est alors que se développe l’appareil reproducteur, ce qui veux dire : Les fleurs, et que la reproduction sexuée peut se produire, en conduisant à la formation de graines qui passeront l’hiver en mode de vie ralentie comme celles des plantes annuelles, et, comme chez ces dernières ! Pour finir, une fois les graines dispersées, la plante meurt !

-      Les plantes vivaces :

Chez les plantes vivaces, des graines sont produites chaque année et la plante passe l’hiver en mode de vie ralentie !

Les plantes herbacées, c’est-à-dire les plantes de petite taille, (En raison de l’absence de bois), passent l’hiver essentiellement sous forme d’organes de réserve souterrains et pérennes, ce qui veux dire : La racine tubérisée, le rhizome, le bulbe, ainsi que le tubercule, parfois munis de quelques feuilles !

Les arbres ainsi que les plantes à fleur qui peuvent atteindre de très grandes dimensions, en raison du soutien apporté par le bois, passent aussi l’hiver en vie ralentie !

De plus, le développement des bourgeons au printemps est assuré par les réserves contenues dans leurs vaisseaux conducteurs !

 

3-     La germination !

La germination n’est possible que pour une graine mûre, c’est-à-dire qui a terminé l’accumulation des réserves et a atteint un état de déshydratation poussé ! En outre, certaines graines ne peuvent pas germer si elles n’ont pas été exposées, au froid !

 

Ce phénomène est qualifié de dormance et se traduit par le fait que même si des conditions favorables de température et d’humidité sont réunies, la graine dormante qui n’a pas subi le froid hivernal, ne pourra pas germer !

Cette caractéristique, limitée à quelques espèces, empêche la graine de germer prématurément !

En raison de leur déshydratation poussée, les graines peuvent rester en mode de vie ralentie, tant que les conditions permettant la germination ne sont pas réunies ! Certaines graines peuvent ainsi rester plusieurs années en vie ralentie ! La germination de la graine dépend de facteurs externes et internes, et se manifeste notamment par des modifications morphologiques, visibles à l’œil nu, et par des modifications, au niveau cellulaire, qui ne peuvent être observées qu’au microscope !

 Lors de la germination, plusieurs étapes se succèdent.

La première condition de la germination est :

 

  • L’hydratation de la graine qui permet le passage des cellules de la vie ralentie à la vie active,
  • Les réactions biochimiques ne pouvant se produire en l’absence d’eau !

Car en s’imbibant d’eau, la graine se réhydrate, ce qui se manifeste extérieurement par son gonflement et son ramollissement.

 

Par contre, le gonflement de la graine n’est pas un phénomène biologique et se manifeste de la même façon chez des graines tuées au préalable et chez des graines vivantes, et aboutit à l’éclatement des téguments qui enveloppent la graine !

 

4-   La croissance !

Contrairement à la plupart des animaux, les plantes présentent une croissance indéfinie, c’est à dire qu’elles poursuivent leur croissance tout au long de leur vie !

Sous nos climats, la croissance des plantes vivaces, (celles qui vivent plusieurs années comme les arbres), est discontinue !

La naissance de nouveaux rameaux feuillés est assurée chaque année par l’éclosion des bourgeons qui ont été formés lors de la saison favorable et ont passé l’hiver en mode de vie ralentie !

 

5-   La floraison !

Comme vous le savez sans doute, la floraison correspond au développement des boutons floraux, bourgeons particuliers qui donnent naissance aux fleurs !

Et voilà, à présent vous venez de découvrir le monde des plantes ainsi que leurs vies !

Pour la croissance des végétaux, nous conseillons d’utiliser des éclairages LED comme les barres SpectraLINE présentent sur notre site web. Vous optimiserez ainsi la croissance et le développement de vos végétaux en intérieur, dans les meilleures conditions !